Fit Mum | On fait la guerre aux vergetures !
21869
post-template-default,single,single-post,postid-21869,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.6.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

On fait la guerre aux vergetures !

Qu’on se l’avoue, l’une des principales peurs pour une femme enceinte est l’apparition des vergetures. Franchement, le corps subit assez pendant la grossesse et si on pouvait s’éviter ces vilaines cicatrices, on signerait toutes de suite ! Même s’il n’existe pas de remède miracle, et que malheureusement la génétique a une grande part à jouer, on peut tout de même tenter de retarder leur venue ou de limiter les dégâts. Pour de nombreuses futures mamans, la guerre aux vergetures se limite à l’application d’une crème. Or, le problème doit être envisagé de manière globale, et ce dès l’annonce de la grossesse. Tour d’horizon des gestes à adopter…

1ère règle : On commence tout de suite ! Au contraire des idées reçues, on n’attaque pas le rituel « anti-vergetures » à partir du 4ème mois. Mieux vaut prévenir que guérir, on intègre donc tous ces nouveaux gestes dès le début de la grossesse.

On évite une prise de poids brutale
Comme à la puberté, ou lors de régimes yoyo, la peau n’aime pas les changements brutaux. On évite donc de prendre du poids d’un coup et on essaie de contrôler sa prise de poids, tout en douceur, de manière régulière et raisonnable tout au long de la grossesse. Pour cela, on évite le grignotage, l’arrêt total du sport et on adopte un régime alimentaire sain.

On boit, on boit, on boit !
Avec l’eau, on hydrate son corps de l’intérieur ! L’eau détoxifie le corps et fortifie les cellules de la peau. On essaie donc de boire 1,5 litres d’eau par jour, on privilégie les fruits et légumes riches en eau et on choisit du thé sans caféine ; la caféine favorisant la déshydratation.

On privilégie une alimentation variée et riche an antioxydants et vitamines
On se tourne vers les aliments riches en oméga 3 qui gardent l’éclat de la peau : les huitres, les œufs, les noix, le saumon…
On choisit également des fruits et légumes frais riches en antioxydants qui aident à protéger et nourrir la peau : les baies d’açaï, le raisin rouge, la mûre, les myrtilles, la fraise, les pommes, la grenade, l’orange, le kiwi, les haricots rouges, l’artichaut cuit, l’épinard, le brocoli, le poivron rouge…
On aime les aliments riches en vitamine E qui protègent les membranes cellulaires de la peau : le brocoli, les avocats, les fruits à coque, les graines, les huiles végétales et notamment l’huile d’olive…
Enfin, les aliments riches en vitamine A réparent les tissus de la peau : les poivrons rouges, les patates douches, les carottes, les courges, les mangues…

On fait du sport
Le sport permet de stimuler la circulation sanguine et aide ainsi la peau à garder son élasticité. Natation, gym, running, Zumba… On choisit le sport qui nous convient selon le stade de sa grossesse et sa condition physique !

On exfolie régulièrement sa peau
Le gommage permet d’éliminer les cellules mortes, laissant ainsi les crèmes et huiles pénétrer plus facilement. La peau respire mieux et se régénère plus rapidement. On utilise un gommage doux (attention la peau des femmes enceintes est plus sensible) une fois par semaine. Pourquoi ne pas profiter de ce moment pour se faire un vrai rituel beauté avec masque visage et soin cheveux en même temps ?

On masse sa peau quotidiennement avec une crème ou huile anti-vergetures
Comme en sport, on a chacune ses préférences. Certaines vont choisir des crèmes très nourrissantes ; d’autres préféreront des huiles végétales. Mais finalement, ce qui est le plus important, ce n’est pas le produit mais plutôt ce que l’on en fait ! La simple application rapide et vite fait est inutile. Il est très important de bien prendre le temps de faire pénétrer le produit en prodiguant un réel massage, tel un palper-rouler chez l’esthéticienne. On fait rouler la peau entre ses doigts comme si on la pétrissait, grâce à un mouvement de pression et de frottement. La peau doit être pincée entre le pouce et les autres doigts. On soulève le pli de peau et on le fait rouler lentement entre les doigts, du bas vers le haut, comme si on effectuait une vague avec la peau. Le malaxage doit être relativement énergique. De cette façon, on active ainsi la circulation veineuse et lymphatique, et petit bonus on casse les amas graisseux, combattant ainsi la cellulite et la rétention d’eau. On s’attarde sur le ventre, mais également sur les seins, les fesses, les hanches, le bas du dos et les cuisses. En tout, le massage doit durer au minimum 5 minutes, et ce matin ET soir. Et pour que la peau ne s’habitue pas à un produit en particulier, on varie les plaisirs : crèmes de grandes marques, huile d’abricot, huile de coco, huile d’amande douce, beurre de karité et pourquoi pas un mix d’huiles végétales fait maison. Amusez-vous avec les senteurs et les textures, et imaginez ce moment comme un réel soin beauté.

.
A noter, les vergetures apparaissent souvent en fin de grossesse lors du 8ème et 9ème mois. Logiquement, car c’est à ce moment que le ventre s’arrondit le plus mais également car les femmes relâchent l’attention. Alors on reste concentrée jusqu’au bout de la grossesse et évidemment après la grossesse pendant les 6 mois suivants au minimum.

Et vous, quels sont vos conseils pour éviter l’apparition des vergetures ?

 

Pas de commentaire

Poster un commentaire