On combat la rétention d’eau !

Après la prise de poids et les vergetures, les futures mamans redoutent particulièrement la rétention d’eau. Peu esthétique, voire carrément gênante, la rétention d’eau touche 50 à 80 % des femmes enceintes. Certaines solutions toutes simples peuvent néanmoins suffirent à réduire le problème..
.

La rétention : Qu’est-ce que c’est ?
Durant la grossesse, notre utérus exerce une pression sur les vaisseaux sanguins du pelvis et de l’abdomen. Cette pression affecte la veine cave qui est la veine chargée de ramener le sang des membres inférieurs vers le coeur. Lorsque cette veine est comprimée, la circulation sanguine ralentie forcément et les liquides tendent à s’accumuler au niveau des jambes et des pieds. Les tissus se gorgent alors d’eau et occasionnent cette fameuse rétention d’eau, avec une sensation de « jambes lourdes ».
La rétention d’eau augmente au fur et à mesure de la journée, avec un pic le soir ou lors des journées chaudes. La majorité des femmes enceintes remarquent ce gonflement à leurs chevilles et pieds, surtout après être restées debout longtemps.
.

Comment savoir si l’on fait de la rétention d’eau ?
✔️ On a cette sensation de « jambes lourdes », comme si on trainait ses pieds.
✔️ Si on pince ses chevilles, juste au-dessus de la malléole, on aperçoit alors un « creux » qui reste quelques secondes après avoir retiré le doigt, avec une décoloration de la peau.
✔️ Nos doigts sont plus gonflés et les bagues sont plus serrées que d’habitude.
✔️ Le visage a l’air enflé.
✔️ La taille des chaussures semble avoir augmenté et les pieds ne rentrent plus dans les chaussures habituelles.

.
Comment limiter la rétention d’eau ?
✔️ On boit beaucoup d’eau : Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est primordial de boire beaucoup d’eau, au minimum 1,5 litres/jour. L’hydratation booste la circulation de l’eau stagnante dans l’organisme et favorise le drainage nécessaire à l’évacuation de l’eau (mais aussi des toxines).
✔️ On adopte une alimentation saine : On favorise les fruits et légumes, surtout ceux gorgés d’eau comme la pastèque, la pomme ou le concombre ; et on bannit les plats industriels hyper riches en sel qui déshydratent. On évite également les boissons gazeuses et les biscuits d’apéro.
✔️ On bouge : Faire du sport active la circulation sanguine. Donc on nage, on marche, on court, on bouge aussi souvent que possible.
✔️ On porte des bas ou collants de contention : C’est l’astuce radicale qui soulage les plus touchées. Oubliez les bas de mamies, aujourd’hui, on en trouve des sympas qui ressemblent à s’y méprendre aux collants classiques.
✔️ On surélève ses jambes dès que possible : Allongée, on glisse un coussin sous ses pieds ou on élève son matelas afin de faire remonter la circulation. Assise, on installe un repose-pieds.
✔️ On évite de rester trop longtemps debout car cela aggrave les gonflements.
✔️ On adopte des vêtements confortables : On met de côté ses vêtements trop serrés qui compriment la circulation sanguine, et on mise sur le confort.
✔️ On troque les bains chauds contre une douche tiède et un jet d’eau froide pour soulager la sensation de lourdeur et stimuler le retour veineux.
✔️ On masse : On casse l’excès de liquide et les gonflements en massant des chevilles jusqu’au haut des cuisses. Pour cela, plusieurs solutions : la vieille technique du palper-rouler maison ; un drainage lymphatique chez le kiné ; ou une séance LPG.
.
.
Bien que cela puisse être inconfortable et peu esthétique, la rétention d’eau liée à la grossesse sans autre symptôme n’est pas un sujet d’inquiétude et n’est nocif ni pour la maman ni pour le bébé. Ces gonflements ne dureront pas toujours. Comme bien d’autres maux liés à la grossesse, la rétention d’eau disparait dès l’accouchement.

Pas de commentaire

Poster un commentaire